[Chronique] Silo (Hugh Howey)

DSC_0310

Coucou à tous, aujourd’hui je vous écris une petite chronique pour vous parler de mon dernier coup de coeur: Silo, écrit par Hugh Howey. Je suis tombée complètement par hasard sur ce livre en regardant ce qu’il y avait dans la petite librairie de ma rue. Quand j’ai lu la quatrième de couverture, je me suis tout de suite dit que c’était le livre PARFAIT pour moi.

Résumé:

Dans un futur postapocalyptique indéterminé, quelques milliers de survivants ont établi une société dans un silo souterrain de 144 étages. Les règles de vie sont strictes. Pour avoir le droit de faire un enfant, les couples doivent s’inscrire à une loterie. Mais les tickets de naissance des uns ne sont redistribués qu’en fonction de la mort des autres.
Les citoyens qui enfreignent la loi sont envoyés en dehors du silo pour y trouver la mort au contact d’un air toxique. Ces condamnés doivent, avant de mourir, nettoyer à l’aide d’un chiffon de laine les capteurs qui retransmettent des images de mauvaise qualité du monde extérieur sur un grand écran, à l’intérieur du silo.
Ces images rappellent aux survivants que ce monde est assassin. Mais certains commencent à penser que les dirigeants de cette société enfouie mentent sur ce qui se passe réellement dehors et doutent des raisons qui ont conduit ce monde à la ruine.

Mon avis:

En lisant ce livre, et même juste le résumé, ça m’a fait penser au Transperceneige. Je n’ai pas lu la BD mais j’avais adoré le film. Certaines personnes m’ont dit que ça ressemblait un peu à Les 100, mais je ne regarde pas cette série.

Pour en revenir au livre, j’ai été complètement happée par cette histoire. On suit Holston, le shérif du silo qui enquête sur les raisons de la mort de sa femme. En effet, dans ce silo sous-terrain vivent (ou survivent) plusieurs centaines d’hommes et de femmes. Ils doivent vivre avec le strict minimum, car ils ne peuvent pas sortir. La Terre, après plusieurs siècles de contamination, n’est toujours pas viable pour ses habitants. Ils sont donc reclus dans ce silo sous terre avec l’interdiction de poser des questions sur le monde extérieur ou sur le passé de l’humanité. Leur seule fenêtre sur le monde est une retransmission vidéo diffusée sur un écran au premier niveau du silo. Quand quelqu’un est coupable d’un crime ou d’un délit, il est envoyé au « nettoyage ». Il est exclu du silo, vêtu d’une combinaison spéciale il doit nettoyer les caméras à l’extérieur qui permettent aux habitants du silo d’avoir un aperçu de ce monde post-apocalyptique.

La femme de Holston, elle, ne comprend pas pourquoi ces hommes et femmes décident de nettoyer ces écrans alors qu’ils ont été bannis par leurs pairs. Elle est persuadée que les caméras diffusent une fausse image de l’extérieur et que toute cette quarantaine est une mise en scène pour les empêcher de sortir et les contrôler plus facilement. Elle décide donc de quitter le cocon relatif de ce silo pour en avoir le coeur net, consciente qu’il n’y a aucune marche arrière possible. Trois ans après le « nettoyage », Holston cherche toujours des réponses au départ de sa femme. En épluchant son ordinateur, il réalise qu’elle n’avait peut-être pas tort. Il se porte alors volontaire pour le « nettoyage ».

Ce que j’ai particulièrement aimé:

Ce livre est extrêmement surprenant. Je suis restée scotchée plusieurs fois sur ma lecture. Le monde du silo est comme un engrenage qui tourne sans fin, mais qui a des failles. La société recréée dans le silo est loin d’être idéale, au contraire, elle est gangrénée et les problèmes s’accumulent. On découvre au fur et à mesure les secrets du silo et du monde extérieur. Ce que j’ai bien aimé dans ce roman c’est qu’on obtient des réponses au compte-gouttes, en même temps que les personnages. Ce livre est plein de surprises.

J’ai beaucoup aimé le style de Hugh Howey. En lisant son livre, j’avais l’impression d’y être. On se trouve plongé plusieurs centaines de mètres sous terre, avec une forte impression de claustrophobie. J’aimerais beaucoup voir ce livre en film. Il y a vraiment de quoi faire quelque chose de génial. Silo est une trilogie, alors j’ai vraiment hâte de lire les deux prochains tomes. Il y a de nombreuses choses que j’aimerais découvrir au sujet du silo, de ses habitants et du monde extérieur.

Ce que je n’ai pas vraiment aimé:

Il est difficile pour moi de trouver des points négatifs à cette lecture tant j’ai aimé l’univers et le style de l’auteur. Cependant, je peux comprendre qu’on puisse trouver ce récit plutôt lent. Pour moi ce n’est pas un défaut. J’aime que l’auteur prenne son temps pour développer ses personnages, son univers, mais surtout pour les décrire. Ce n’est pas pour autant qu’on s’ennuie. Le récit est très rythmé, Hugh Howey sait jouer avec nos nerfs.

Ma note:

★ ★ ★ ★ ★

Je vous conseille vivement ce roman, surtout si vous aimez les dystopies. Celle-ci se démarque nettement des autres, car ce n’est pas une dystopie Young Adult. Et pour une fois franchement ça fait du bien.

Bonne lecture les BookLovers 💙

Retrouvez-moi sur Instagram et sur GoodreadsLivraddictBooknode et Babelio.

Acheter Silo, tome 1 d’Hugh Howey

Publicités

9 commentaires sur “[Chronique] Silo (Hugh Howey)

      1. Ça devrait le faire 😉 j’aime beaucoup les dystopies et les 100 est une très bonne série même si les livres sont très bien je n’ai pas lu le 3eme tome car je me suis lassée ! Et la série a pris le relais. Je te la conseil 🙂

        J'aime

  1. Suite à ta chronique, j’ai décidé de le lire pour le week-end à 1000 et je me suis régalée! Merci beaucoup de m’avoir fait découvrir ce roman 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s