[Chronique] Pour quelques milliards et une roupie (Vikas Swarup)

dsc_0042Aujourd’hui j’ai envie de vous parler de Pour quelques milliards et une roupie, le dernier roman de Vikas Swarup. J’aime beaucoup cet auteur, j’avais adoré adoré Les fabuleuses aventures d’un Indien malchanceux qui devint milliardaire, qui était son premier roman. J’ai aussi son deuxième : Meurtre dans un jardin indien dans ma PAL. Bref, tout ça pour vous dire que j’attendais avec impatience le jour où Pour quelques milliards et une roupie allait sortir en format poche pour me le procurer. Lors de ma semaine en Écosse je n’avais ramené qu’un livre, celui-ci, et il est grand temps que je vous en parle.

Résumé :

Un logeur avide, une sœur qui joue à Miss India, une mère malade… Sapna Sinha a troqué ses rêves pour une vie de vendeuse en électroménager, quand un mystérieux milliardaire lui fait une proposition folle : il lui lègue sa fortune ! À une condition : qu’elle réussisse sept épreuves. Miracle ou pacte avec le diable ? Embarquée malgré elle dans d’incroyables aventures, Sapna devra prouver sa vaillance et son honnêteté afin de se construire un avenir meilleur.

Mon avis :

Dans ce conte moderne ayant pour décor l’Inde dans son plus simple appareil, on fait la connaissance de Sapna, une jeune femme que le destin n’a pas épargnée. Elle vit avec sa mère malade et sa jeune sœur dans un taudis. Elle a quitté l’université pour pouvoir entretenir sa famille et travaille donc dans une boutique d’électroménagers. Après une journée particulièrement éprouvante, Sapna a besoin de se retrouver. Elle va donc au temple prier la déesse Durga. C’est là qu’elle fait la rencontre de Vinay Mohan Acharya, le président d’une des sociétés les plus prolifiques d’Inde. Il va lui faire une proposition qui est trop belle pour être vraie. Il veut faire de Sapna la PDG de sa compagnie, elle devra pour cela réussir sept épreuves. Elle est plus que retissante, mais après une accumulation de problèmes, elle se résout à accepter. À partir de là, on va la suivre dans tout un tas d’aventures et de rencontres. Elle va se retrouver plus d’une fois embarquée dans des situations plus rocambolesques les unes que les autres. Toujours sous l’œil omniprésent de Vinay…

Ce que j’ai particulièrement aimé :

Je vous conseille vraiment ce roman si vous voulez découvrir l’Inde, et même tous les romans de Vikas Swarup en général. Il travaille au ministère des Affaires Étrangères en Inde. Dans ses romans, il dresse le portrait de la société indienne telle qu’elle est vraiment. Et même si lui travaille pour le gouvernement, ses romans décrivent toutes les couches sociales, et dénoncent même les maux qui rongent le pays. Dans ce roman, on est plongé dans des situations toutes plus enrichissantes et différentes les unes que les autres. On fait la rencontre d’une myriade de personnages de tout genre. L’Inde est un pays de contraste et je trouve que ça se ressent nettement dans les intrigues de Vikas Swarup.

Ce roman a plusieurs niveaux de lecture. J’entends par là qu’il y a plusieurs intrigues qui s’emboitent les unes dans les autres. En tant que lecteur on est donc constamment sollicité, constamment sur le qui-vive, car il y a beaucoup d’actions qui se révèlent liées entre elles, mais aussi liées aux différentes intrigues. Si je devais mettre une image sur la construction de ce roman, je dirais que c’est comme des poupées russes qui s’emboitent les unes dans les autres. Au final, la dernière révèle un secret d’une ampleur insoupçonnée. C’est un roman plein de surprises.

Forcement, j’ai beaucoup aimé le personnage de Sapna. J’ai apprécié le fait que Vikas Swarup en fasse son personnage principal. C’est une jeune femme d’une force qu’elle ne soupçonne même pas. Elle est prête à tout pour les siens et elle n’a pas peur de dire tout haut ce que les gens pensent tout bas. Dans ce roman, Sapna est menée à vivre des situations d’une dureté extrême, mais sa personnalité et sa détermination fait qu’elle ne baisse jamais les bras.

Ce que je n’ai pas vraiment aimé :

La seule chose qui m’empêche de dire que ça a été un coup de cœur c’est le fait que certains éléments semblent irréalistes. Pour moi, parfois, c’était trop. Ce roman est décrit comme un « conte de fées moderne ». Effectivement, on retrouve les composants du conte : le héros/l’héroïne que le destin n’a pas épargné, qui se voit proposé la chance de sa vie, mais son chemin est semé d’embuches, il/elle doit faire fasse à des situations plus rocambolesques les unes que les autres jusqu’à ce que l’histoire ce termine finalement sur un happy ending. Du coup, je dois avouer que si l’on essaye de remettre les aventures de Sapna dans la réalité, je pense que ce n’est pas possible. Par contre si l’on voit son histoire comme un « conte de fées » (je dirais plus comme un conte philosophique) alors oui, c’est très bien exécuté de la part de l’auteur.

Ma note :

★ ★ ★ ★ ☆

Je vous conseille vivement ce roman si vous voulez avoir un aperçu saisissant de l’Inde, et si vous aimez l’aventure et les rebondissements. En tout cas, je vous recommande les œuvres de Vikas Swarup si vous n’avez jamais sauté le pas.

Est-ce que c’est un auteur que vous appréciez ? Bonnes lectures à vous les BookLovers 💙

Retrouvez-moi sur Instagram et sur GoodreadsFacebook et Twitter

Publicités

2 commentaires sur “[Chronique] Pour quelques milliards et une roupie (Vikas Swarup)

  1. Je n’ai jamais rien lu de cet auteur mais je sais que les lecteurs de ma bibliothèque se l’arrachent car beaucoup sont passionnés par l’Inde et qu’il sait apparemment transmettre l’ambiance indienne désirée.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s