[Chronique] Ainsi fleurit le mal (Julia Heaberlin)

dsc_10038Merci aux éditions Presses de la cité et NetGalley FR pour ce roman

J’ai fini il y a quelques jours le roman de Julia Heaberlin, Ainsi fleurit le mal. Ça faisait longtemps que je n’avais pas lu de thriller et le résumé de celui-ci était très intrigant et prometteur. La couverture en plus avec toutes ces fleurs jaunes est vraiment trop belle.

Résumé :

À seize ans, Tessa est retrouvée agonisante sur un tas d’ossements humains et au côté d’un cadavre, dans une fosse jonchée de milliers de marguerites jaunes aux yeux noirs. Partiellement amnésique, seule survivante des « Marguerite » – surnom que les journalistes ont donné aux victimes du tueur en série –, elle a contribué, en témoignant, à envoyer un homme dans le couloir de la mort. Terrell Darcy Goodwin, afro-américain, le coupable parfait pour la juridiction texane.
Presque vingt ans ont passé. Aujourd’hui, Tessa est une artiste et mère célibataire épanouie. Si elle entend parfois des voix – celles des Marguerite qui n’ont pas eu sa chance –, elle est toutefois parvenue à retrouver une vie à peu près normale. Alors, le jour où elle découvre un parterre de marguerites jaunes aux yeux noirs planté devant sa fenêtre, le doute l’assaille… Son « monstre » serait-il toujours en cavale ? La narguerait-il ?

Mon avis :

Ainsi fleurit le mal c’est l’histoire traumatisante de Tessa, une jeune fille qui est retrouvée presque morte dans une fosse parmi d’autres corps et ossements. La particularité c’est que ce trou, qui aurait dû être sa tombe, est rempli de marguerites jaunes aux yeux noirs. Elle devient alors une « Marguerite » aux yeux du monde, la seule survivante d’un tueur en série qui court encore. Le roman alterne entre le point de vue de Tessa lorsqu’elle est retrouvée et celle d’aujourd’hui, vingt ans après son agression. On comprend au fur et à mesure des pages que la jeune Tessa a perdu la mémoire suite au traumatisme qu’elle a vécu. Elle ne se souvient pas de ce qu’il lui est arrivé, mais un homme est accusé : Terrell D. Goodwin. Son entourage l’encourage à témoigner contre lui et ce dernier est condamné à mort.

Vingt ans après, à quelques jours de l’exécution de Terrell, Tessa, qui ne se souvient toujours pas du visage de son agresseur, travaille de pair avec l’avocat de Terrell pour prouver que ce n’est pas lui le tueur. Et pour cause, les voix dans sa tête des autres « Marguerites » essaient de lui faire comprendre que le monstre qui leur a fait ça n’est pas Terrell et qu’au fond d’elle, elle sait qui il est. Depuis le jour où Terrell a été condamné par la justice, quelqu’un plante des marguerites jaunes aux yeux noirs pour qu’elle les trouve. Toujours à l’affut du moindre bruit, du moindre mouvement, Tessa est persuadée que le tueur l’observe.

Ce que j’ai particulièrement aimé :

J’ai vraiment adoré l’atmosphère que dégage ce roman. L’auteure a réussi avec brio à créer une ambiance angoissante et stressante sans donner dans l’effusion de sang. Comme on suit le déroulé de l’action à travers le personnage de Tessa, on ne sait pas ce qu’il s’est passé ce jour-là et qui lui a fait ça. Le fait que la narration est découpée en deux temps est très bien pensé. On reçoit les informations au fur et à mesure. C’est à nous de reconstruire le puzzle des événements.

Toute cette affaire est très mystérieuse et intrigante. Si Terrell n’est pas le tueur alors qui est-il ? Et surtout va-t-il essayer de finir ce qu’il a commencé ? Il est clair que la Tessa d’aujourd’hui est effrayée par ce « monstre » sans visage qui l’observe très certainement et qui lui laisse des cadeaux et des messages. À plusieurs reprises, je suis restée crispée à ma liseuse, car l’action devenait très oppressante et angoissante.

Ce que j’aime dans ce genre de livre c’est qu’on est là à chercher encore et encore qui pourrait être le coupable. Comme dans la narration au présent l’équipe de l’avocat de Terrell cherche des preuves qui prouveraient son innocence, on est embarqué avec force dans cette enquête qu’on a envie de voir aboutir. Il y a une grosse part de mystère autour du personnage de Tessa, et ce n’est qu’à la fin qu’il commence à se dévoiler.

Ce que je n’ai pas vraiment aimé :

J’ai vraiment passé un très bon moment de lecture. J’ai été happée par cette histoire, j’ai tremblé avec Tessa, angoissé avec elle et évidemment comme elle, j’ai été choqué de découvrir la vérité. La seule chose qui m’a un peu moins emballé, c’est « l’épilogue ». J’entends par là tout ce qu’il se passe après la révélation.

Ma note :

★ ★ ★ ★ ★

J’ai trouvé ce thriller captivant et électrisant sans être choquant ou perturbant. Donc c’est le livre qu’il vous faut si comme moi vous avez peur d’être traumatisé par votre lecture. Tout est dans l’attente et le doute, et c’est ce qui rend cette intrigue inquiétante et oppressante.

Est-ce que vous avez lu ce roman ? Qu’est ce que vous en avez pensé ?

Bonnes lectures à vous et à très vite les BookLovers 💙

Retrouvez-moi sur Instagram et sur GoodreadsFacebook et Twitter

Acheter Ainsi fleurit le mal de Julia Heaberlin

Publicités

7 commentaires sur “[Chronique] Ainsi fleurit le mal (Julia Heaberlin)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s