[Chronique] Notre année trouble, The Ivy Years #1 (Sarina Bowen)

dsc_01181Merci à Laure Valentin pour ce roman

Aujourd’hui je suis extrêmement ravie de vous parler de Notre année trouble, le premier tome de la série The Ivy Years de Sarina Bowen. J’ai lu ce roman il y a un an et demi dans sa version originale (The Year We Fell Down) et j’avais eu un coup de coeur phénoménal. Du coup quand j’ai appris que Laure Valentin (qui à traduit Runes) a traduit ce roman-ci, j’étais super contente que plus de lecteurs puissent découvrir cette histoire.

Résumé:

Le sport qu’elle aime est devenu inaccessible. Le garçon qu’elle aime n’est pas libre. Que lui reste-t-il ? 
Elle s’attendait à intégrer l’Université de Harkness en tant que joueuse de hockey sur glace. Mais à la suite d’un accident grave, c’est en fauteuil roulant que Corey Callahan doit commencer les cours.

 Son voisin de palier, dans sa résidence accessible aux personnes à mobilité réduite, est trop beau pour être vrai. Il s’appelle Adam Hartley, et c’est un autre joueur de hockey handicapé par deux blessures à la même jambe. Il ne joue pas dans la même ligue que Corey. Et puis, il est déjà pris. Pourtant, une amitié hors du commun va naître entre Corey et Hartley, dans le « ghetto des éclopés » du bâtiment McHerrin. Autour de leurs plateaux de cafétéria et de leurs parties de jeux vidéo, ils se serrent les coudes pour affronter des déceptions qu’ils sont les seuls à pouvoir comprendre. 

Bien sûr, ce sont juste des amis… jusqu’au soir où tout va basculer. Le trouble s’installe. Corey est certaine d’une chose, elle est en train de tomber amoureuse. Pour de bon. Mais Hartley abandonnera-t-il sa splendide petite amie pour aimer une fille aussi abîmée que Corey ? Rien n’est moins sûr, et Corey va devoir trouver le courage de poursuivre sa vie d’étudiante de son côté – une nouvelle vie qui ne tourne pas autour du sport auquel elle ne peut plus jouer, ni du garçon aux yeux bruns qui a peur de l’aimer en retour.

Mon avis:

Dans ce roman, nous faisons la connaissance de Corey Callahan, c’est une étudiante qui entre à l’Université de Harkness. Cependant, suite à un accident, elle est paralysée des jambes et se retrouve en fauteuil roulant. Elle doit tirer un trait sur son ancienne vie, et plus précisément sur sa passion: le hockey. Dès les premières pages, on se rend bien compte qu’elle veut couper le cordon avec ses parents qui la couvent depuis son accident, c’est donc pour cela qu’elle quitte le cocon familial et déménage à l’autre bout des États Unis pour vivre sa vie d’étudiante comme les autres. Enfin, comme les autres c’est relatif: elle se retrouve assignée dans une résidence universitaire à l’écart, dans une chambre au rez-de-chaussée, adaptée pour les personnes à mobilité réduite. Sa colocataire, Dana est plus qu’excitée de la rencontrer et de vivre avec elle. Alors que Corey prend ses marques dans son nouveau chez elle, elle fait la connaissance de son voisin d’en face: Adam Hartley. Ce joueur de hockey a une jambe méchamment fracturée qui doit rester plâtrée pendant plusieurs mois et déprime un peu. En effet, sa blessure l’empêche de participer à la saison de hockey et sa copine, Stacia, doit partir étudier un semestre à l’étranger. Peu à peu, ces deux « éclopés » vont sympathiser et devenir une béquille l’un pour l’autre.

Ce que j’ai particulièrement aimé:

Tout d’abord l’écriture de l’auteure est fluide, agréable à lire et Laure Valentin a très bien su le rendre en français. Bravo à cette dernière, car j’ai autant aimé la version originale que la version française. Personnellement, j’ai tout de suite été happée par l’histoire, et cela dès les premières lignes. J’ai beaucoup aimé le parti pris de Sarina Bowen d’alterner la narration du point de vue de Corey avec le point de vue d’Adam. Cela apporte un certain dynamisme à l’histoire et j’ai trouvé que c’était très bien pensé. En tant que lecteur, on a la possibilité de découvrir Corey à travers le regard d’Adam et vice versa. L’histoire n’en est que plus touchante et les personnages attachants.

Les personnages d’Adam et de Corey sont géniaux. J’ai été émue par leur histoire personnelle, mais aussi par leur histoire commune. Ils sont tous les deux blessés, mais pas seulement physiquement. Corey essaie tant bien que mal de s’intégrer à la vie étudiante, mais pour elle tout est plus compliqué, et puis il y a le regard des autres. Adam, lui, est un garçon à tomber, fort, et plutôt populaire, mais cette blessure à la jambe creuse un fossé entre lui et ses amis. C’est aussi un personnage mystérieux, qui cache une blessure plus profonde. Cela dit, il trouve en Corey une confidente, quelqu’un qui comprend sa situation et ses sentiments. L’auteure a d’abord réussi, avant toute chose, à créer une amitié très forte entre ces deux personnages.

J’ai trouvé les thèmes du handicap et de l’acceptation de soi très bien amenés et développés dans cette romance. Bien qu’il s’agisse de sujets assez délicats, Sarina Bowen les développe avec subtilité. Elle réussit le mélange parfait et crée une romance pleine de sentiments et d’émotions qui est à la fois emplie de rires, de belles amitiés et d’amour sincère.

J’avoue j’ai eu un gros coup de coeur pour le personnage d’Adam Hartley, ce mec est juste parfait (ou presque, mais quand même). Je tiens aussi à préciser que c’est une romance New Adult plutôt « light », dans laquelle les scènes de sexe apportent réellement quelque chose à l’histoire et ne sont pas « juste » des passages érotiques. Si vous aussi vous adorez collectionner les Book Boyfriends, je vous conseille ce roman, vous n’allez pas être déçue par Adam 😉

Ce que je n’ai pas vraiment aimé:

J’ai vraiment eu un gros coup de coeur pour cette histoire et ces personnages. J’aurais juste aimé que les autres tomes de la série The Ivy Years soient centrés sur eux, mais c’était un standalone. Les autres tomes auront pour personnages principaux des personnages secondaires dans Notre année trouble.

Ma note:

★ ★ ★ ★ ★

Gros coup de coeur pour moi. Corey et Adam ont toujours eu une place spéciale dans mon coeur de lectrice et je suis ravie que vous ayez l’occasion de pouvoir les découvrir et j’espère que vous les aimerez autant que moi. Les personnages secondaires ont l’air tout aussi géniaux, donc je pense lire les prochains tomes lorsqu’ils seront disponibles en français. Je pense d’ailleurs me procurer le livre dans son format papier parce que je ne me lasse pas de cette histoire, même après l’avoir lu deux fois. Évidemment, je ne peux que vous conseiller de vous jeter sur ce roman, vous ne le regretterez pas je vous le promets ^^

Retrouvez-moi sur Instagram et sur GoodreadsFacebook et Twitter

Update: Vous pouvez désormais retrouver Adam et Corey en version ebook ! Je vous laisse les différents liens pour vous le procurer 😉

img_0847
Publicités

3 commentaires sur “[Chronique] Notre année trouble, The Ivy Years #1 (Sarina Bowen)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s