[Chronique] Sans Consentement (Jon Krakauer)

dsc_02641Merci aux éditions Presses de la Cité et NetGalley FR pour ce roman

Aujourd’hui, nouvelle chronique pour vous présenter le dernier livre de Jon Krakauer, Sans Consentement (Enquête sur le viol). Personnellement j’avais adoré Voyage au bout de la solitude (Into the Wild) et du coup j’étais ravie de voir qu’il avait écrit un nouveau livre. En plus, j’ai trouvé ça vraiment intéressant qu’il s’attèle au sujet du viol et de la façon dont il est abordé par la société et la justice.

Résumé:

Célèbre pour son campus universitaire et surtout pour son équipe de football – les Grizzlis –, l’université de Missoula est secouée par plusieurs affaires de viols commis entre 2010 et 2012 par des étudiants.
À partir de ce scandale retentissant, Jon Krakauer brosse le tableau d’une Amérique où le viol est le crime le plus fréquent – même si près de 80% des victimes ne portent jamais plainte.
Comment expliquer ce phénomène ? Peut-on dresser un portrait type du violeur ? Quelles sont les répercussions d’un tel traumatisme pour la victime ? Comment la société et la justice réagissent-elles ? C’est à toutes ces questions que Jon Krakauer entend répondre.

Mon avis:

Jon Krakauer a fait un travail de recherche très impressionnant concernant les multiples déclarations de viols par des étudiants de l’université de Missoula dans le Montana. Plusieurs articles dans la presse évoquaient le fait que plusieurs viols avaient été passé sous silence par la police locale car ils impliquaient certains membres de l’équipe universitaire de football américain. La recherche de Krakauer le mène à interroger les victimes, leurs amis et proches mais aussi leurs violeurs, les membres de la police et de l’université. Il ne fait pas que raconter, il cite aussi de nombreux rapports de police et autres enregistrements.

Le but de son travail est de montrer comment des hommes accusées de viols réussissent à passer à travers les mailles du filet parce qu’ils sont des membres très populaires de l’équipe universitaire de football américain. Dans son livre, on se rend très vite compte que la victime est très peu considérée comme tel, et que souvent c’est l’accusé qui est victimisé. J’ai été plus d’une fois outrée et choquée de voir que les autorités se rangeaient du côté de l’accusé et non de la victime, faisant passé l’acte de viol pour une erreur de jeunesse qui peut se résoudre avec de simples excuses.

Ce que j’ai particulièrement aimé :

Jon Krakauer commence sa recherche en dressant le portrait d’une étudiante qui s’est fait agresser. Il nous dit vraiment qui elle est, quels sont ses aspirations dans la vie etc. Il dresse aussi portrait de l’homme qui l’a agressé en expliquant aussi comment ils se sont rencontrés. Même si Jon Krakauer prend bien son temps pour expliquer et décrire les personnes impliqués, les événements, les circonstances, etc., pas un moment j’ai trouvé ça long. Il a une façon de raconter, de dire, qui est extrêmement fluide. J’ai été étonné de voir à quel point je lisais très vite. Il faut aussi ajouter qu’il a fait de nombreuses recherches pour pouvoir nous expliquer tous les tenants et les aboutissants.

Il a interviewé de nombreuses personnes qui ont été de près ou de loin impliqué dans ces nombreuses histoires de viols. On comprend réellement comment la victime se sent après avoir été trahi par quelqu’un qu’elle connaissait. Ces femmes tentent d’oublier car elles ne peuvent pas assimiler le fait qu’un ami ai pu leur faire ça et se comporter comme si tout était normal après coup. Lorsqu’elles comprennent que ces hommes ne se sentent pas coupables et qu’ils peuvent recommencer, elles se rendent à la police pour porter plainte. Et là j’ai été choquée de voir comment les autorités en question s’occupaient de leurs dossiers. Les victimes sont tout simplement dissuadées de porter plainte. Et lorsqu’elles le font, elles se retrouvent traité de tous les noms.

Ce que je n’ai pas vraiment aimé :

Je n’ai rien à redire, ce livre est vraiment très clair, très élaboré. Il nous permet de voir et comprendre étapes par étapes ce qu’il s’est passé pour ces jeunes femmes, et comment elles vivent après. Même si ici, la recherche de Jon Krakauer se fait aux États-Unis, on apprend beaucoup de choses concernant les lois à ce sujet et les procédures effectuées par les autorités. On se rend bien compte de la façon dont les victimes sont décrédibilisées et comment la société cherche à amoindrir le problème.

Ma note :
★ ★ ★ ★ ★

C’est un livre à mettre entre toutes les mains, qu’on soit un homme ou une femme. Cet ouvrage m’a touché et m’a outré car il apporte un regard pénétrant sur ce problème sociétal et de la façon dont il est géré de nos jours. Rappelons tout de même que nous sommes au 21ème siècle!

Je vous souhaite de très belles lectures et je vous dis à très vite les BookLovers 💙

Retrouvez-moi sur Instagram et sur GoodreadsFacebook et Twitter

Acheter Sans consentement de Jon Krakauer

Publicités

Un commentaire sur “[Chronique] Sans Consentement (Jon Krakauer)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s