[Chronique] Holding Up The Universe (Jennifer Niven)

dsc_0195

Nouvelle chronique aujourd’hui pour vous parler de mon dernier coup de coeur. Il s’agit du nouveau roman de Jennifer Niven. J’avais adoré All The Bright Places (Tous nos jours parfaits) qui était son premier roman et j’étais vraiment très très impatiente de pouvoir lire Holding Up The Universe.

Résumé:

Everyone thinks they know Libby Strout, the girl once dubbed “America’s Fattest Teen.” But no one’s taken the time to look past her weight to get to know who she really is. Following her mom’s death, she’s been picking up the pieces in the privacy of her home, dealing with her heartbroken father and her own grief. Now, Libby’s ready: for high school, for new friends, for love, and for every possibility life has to offer. 
Everyone thinks they know Jack Masselin, too. Yes, he’s got swagger, but he’s also mastered the impossible art of giving people what they want, of fitting in. What no one knows is that Jack has a newly acquired secret: he can’t recognize faces. Even his own brothers are strangers to him. He’s the guy who can re-engineer and rebuild anything in new and bad-ass ways, but he can’t understand what’s going on with the inner workings of his brain. So he tells himself to play it cool: Be charming. Be hilarious. Don’t get too close to anyone. 
Until he meets Libby. When the two get tangled up in a cruel high school game—which lands them in group counseling and community service—Libby and Jack are both pissed, and then surprised. Because the more time they spend together, the less alone they feel. . . Because sometimes when you meet someone, it changes the world, theirs and yours.

Mon avis:

Alors, dans ce roman on fait la connaissance de Jack. On apprend dès le début qu’il est atteint de prosopagnosie. C’est un déficit de la mémoire qui fait qu’il ne reconnait pas les visages. Il les voit, mais il ne peut pas dire à qui ils appartiennent. Jack ne l’a dit à personne, ni à ses parents, ni à ses frères, ni à ses amis du lycée. Bien qu’il soit considéré comme quelqu’un de cool, c’est pour lui très difficile tous les jours. C’est comme s’il portait un masque, il s’est créé une identité fictive pour pouvoir être comme tout le monde.

On fait aussi la connaissance de Libby. C’est une jeune fille qui retourne à l’école pour la première fois depuis très longtemps, car elle était connue pour être « l’adolescente la plus grosse d’Amérique ». Après la mort très soudaine de sa mère, Libby s’est réfugiée dans la nourriture et s’est laissé disparaitre. Plusieurs années se sont écoulées après son « sauvetage » et elle est émotionnellement prête à être une jeune fille comme les autres.

Mais voilà, ils vont être tous les deux impliqués dans un jeu cruel au lycée et ils vont devoir se supporter durant des sessions de soutien.

Ce que j’ai particulièrement aimé :

Dès les premières lignes on reconnait immédiatement la plume de l’auteure. Pour moi, elle est unique, du coup j’étais vraiment contente de lire cette nouvelle histoire. Comme dans Tous nos jours parfaits, les personnages de Jennifer Niven sont très complexes et profondément meurtris. La narration se fait dans une alternance de point de vue entre Libby et Jack. Cela nous permet de les découvrir réellement et pas seulement à travers le regard de l’autre. Car, clairement, l’auteure nous montre bien qu’à l’adolescence on veut être accepté par nos pair et du coup on se forge une identité différente de la personne qu’on est vraiment.

Le personnage de Jack témoigne exactement de cela, car sa prosopagnosie le force à agir différemment au lycée. Il ne veut pas que cela se remarque quitte à faire ou dire des choses qu’il ne veut pas vraiment. Il s’est forgé une identité d’élève populaire, mais au fond il se rend compte que tout cela est faux. Personne ne peut le comprend réellement.

Libby quant à elle est aussi sous le feu des projecteurs, mais pas pour les bonnes raisons. Tout le monde sait qu’elle a été l’ado la plus grosse des États-Unis et elle se fait harceler à l’école. Mais ce que j’ai adoré avec ce personnage, c’est que Libby est une battante. Elle s’est battue pour retrouver la vie qu’elle avait perdue et même si elle ne correspond pas aux standards de beauté, c’est une jeune fille qui est très à l’aise dans sa peau. Elle est tellement drôle. J’ai vraiment beaucoup rigolé devant mon livre. Libby a un tempérament de feu et elle sait ce qu’elle veut. Son rêve c’est d’être danseuse. A plusieurs reprises dans le livre, elle se met à danser pour se défouler et ça m’a carrément donné envie de mettre la musique et de danser avec elle.

J’ai trouvé la plume de Jennifer Niven tout en finesse et en justesse. On n’a jamais l’impression que l’histoire va trop vite ou pas assez vite. Tout est bien dosé. On évolue en même temps que les personnages, on apprend à les connaitre et surtout on s’attache à eux comme pas possible.

En suivant Jennifer Niven sur Instagram, j’ai appris qu’elle était fan de la série Supernatural et surtout des personnages de Sam et Dean. J’ai adoré retrouvé des petits clins d’oeil à la série dans ce roman. C’est comme si on voyait clairement sa trace à elle dans l’histoire.

Ce que je n’ai pas vraiment aimé :

Il s’agit d’un coup de coeur pour moi. Donc, évidemment, pas de point négatif. J’aurais tellement aimé que l’histoire ne se termine pas. C’est avec nostalgie que j’ai quitté Jack et Libby.

Ma note:

★ ★ ★ ★ ★

Je vous conseille ce roman si vous avez aimé Tous nos jours parfaits, car vous allez retrouver le style de l’auteure ainsi que d’autres éléments dans la narration. Mais je vous le conseille aussi si vous n’avez pas aimé Tous nos jours parfaits, car les thèmes abordés sont complètement différents de ceux abordés dans Holding Up The Universe.

J’aime vraiment beaucoup Jennifer Niven et je pourrais acheter ses livres les yeux fermés, sans lire le résumé. Elle a un talent fou je trouve dans l’élaboration de ses personnages. En tout cas j’ai hâte de pouvoir lire ses futures oeuvres.

Est-ce que ce roman vous tente ? Vous avez aimé Tous nos jours parfaits ?

Je vous dis à très vite les Book Lovers et bonnes lectures à vous 💙

Retrouvez-moi sur Instagram et sur GoodreadsFacebook et Twitter

Acheter Holding Up The Universe de Jennifer Niven

Publicités

5 commentaires sur “[Chronique] Holding Up The Universe (Jennifer Niven)

    1. Aah nan mais oui oui et encore oui !!!
      (la neige elle est trop chouette, moi aussi j’ai pas compris la première fois lol elle s’est mise toute seule donc j’étais un peu surprise mais j’aime trop, je veux pas qu’elle parte ^^)

      J'aime

  1. J’ai tellement hâte de le lire mais est ce que quelqu’un connaît sa date de sortie en vf? Ou est ce qu’il est déjà sortie et je suis passée à côté? ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s