[Chronique] Timide (Sarah Morant)

dsc_0460Merci aux éditions Hachette Romans et NetGalley FR pour ce roman

Bonjour à tous, aujourd’hui nouvelle chronique pour vous parler de ma dernière lecture, il s’agit de Timide écrit par la jeune Sarah Morant et publié chez Hachette Romans. J’ai eu envie de lire ce livre Young Adult, notamment parce que sa couverture m’a tout de suite tapée dans l’oeil, mais aussi parce qu’étant moi-même timide je me suis dit que ça pourrait être un roman pour moi.

Résumé:

Discrète, discrète, discrète… Parce que c’est tellement plus facile de fuir le jugement des gens plutôt que de l’affronter en face. Réservée, réservée, réservée… Parce qu’elle se sent tellement mieux en faisant comme si rien ne c’était passé. Aimée, aimée, aimée Parce qu’il va entrer dans sa vie, et tout bouleverser tel un jeu de quilles… Une fille timide peut cacher tellement plus. Il faut juste qu’une personne prenne la peine de le découvrir.

Mon avis:

Alors, dans ce roman on fait la connaissance d’Eléonore. C’est une jeune lycéenne qui est plutôt du genre timide et discrète. Elle ne veut pas se faire remarquer, mais sa chevelure de feu est souvent moqué par ses camarades. Eléonore préfère laisse couler, elle n’aime pas les conflits. Au fur et à mesure des pages on se rend compte que si Eleanor est timide c’est surtout parce qu’elle cache une grande blessure. Elle s’est renfermée sur elle-même suite à un événement (que je ne veux pas vous spoiler), mais depuis elle a du mal à refaire surface. À la maison c’est elle qui s’occupe de presque tout, surtout de son petit frère qu’elle protège énormément. Elle a beaucoup de responsabilité et les événements passés l’ont certainement fait grandir et mûrir plus vite que prévu.

Le roman commence lorsque la vie plutôt banale, routinière et plutôt tristounette d’Eléonore se voit bousculer par l’arrivée de Jason. C’est un peu le bad boy du coin, avec sa veste en cuir, sa belle gueule et son attitude un peu insolente. Eléonore craque pour lui, mais évidemment elle se dit que de toute manière il ne la remarquera jamais vu qu’elle est timide et banale. Sauf qu’en fait c’est tout le contraire, Jason cherche à savoir qui est la vraie Eléonore, celle qui se cache derrière sa timidité.

Les points de vue s’alternent très (trop) souvent. On sait donc que Jason aime bien se lancer des défis, l’enjeu étant de séduire une fille, l’ajouter à son tableau de chasse et ensuite la larguer. Pendant presque la totalité du roman, Jason n’arrive pas à comprendre qu’il puisse réellement apprécier Eléonore. C’était décrit comme une faiblesse de sa part, comme si c’était totalement inimaginable. Il essaie tout du long ou presque à se persuader que non ce n’est rien, que c’est juste un jeu etc. Mais il répète cela inlassablement, tout comme Eléonore se répète que non ce n’est pas possible que Jason veuille être plus que son ami.

Évidemment, on imagine immédiatement ce qu’il va se passer: Jason va peut-être bien réellement craquer pour Eléonore au final. J’ai trouvé ça tellement cliché comme idée, c’est vu et revu et là rien de neuf n’est apporté. C’est très dommage. Je n’ai ni réussi à m’attacher au personnage d’Eléonore ni réussi à l’apprécier. Le personnage de Jason, pareil, je l’ai trouvé inconsistant. Tous deux se voilent la face du début à (quasiment) la fin du roman et j’ai trouvé ça tellement répétitif que je me suis ennuyée et pire encore je me suis forcée à le finir.

Il faut aussi rajouter que ce roman introduit aussi les histoires personnelles d’Eléonore et de Jason par exemple. On en apprend plus sur eux, surtout une fois qu’ils rentrent chez eux. Pour Eléonore, comme je le disais plus haut, elle s’occupe pas mal de son frère et de son père. Elle joue le rôle de la mère en quelque sorte, en oubliant que c’est une jeune fille de 17 ans qui devrait s’amuser et profiter de la vie. Ce qui m’a perturbé c’est la relation qu’elle entretient avec son frère. J’avais l’impression que c’était sa mère, mais vraiment. Pour moi c’était un peu trop poussé dans l’exagération, pas assez de finesse quant aux relations familiales. Jason aussi à des problèmes à la maison, on apprend que son père, soldat, est porté disparu, mais que sa mère ne veut pas se faire à l’idée après x années que son mari est décédé.

J’ai vraiment trouvé qu’il y avait une accumulation de « pathos ». J’entends par là, qu’on était dans la surenchère de problèmes personnels. Il y avait beaucoup trop d’idées et du coup elles allaient dans tous les sens et en même temps, elles n’étaient pas abouties. C’est dommage, car des thèmes qui auraient pu être intéressants à développer se sont soit perdus dans une mer d’accumulations ou ont été tout simplement abordé superficiellement.

Environ à la moitié du roman, un nouveau personnage fait son apparition: Tyler. C’était le meilleur ami d’Eléonore, mais depuis les événements tragiques qui sont arrivés à la famille de cette dernière, Tyler a déménagé. Il revient dans la vie d’Eléonore alors que cette dernière commence à s’attacher à Jason. Comme on a aussi des chapitres du point de vue de Tyler, on apprend que ce dernier aurait aussi des sentiments pour Eléonore. Du coup, entre lui et Jason c’est un peu la concurrence pour avoir le coeur d’Eléonore.

Alors, le triangle amoureux ne m’a pas du tout intéressé. J’ai eu l’impression que l’apparition de Tyler dans l’histoire en rajoutait une couche dans le cliché. C’est à dire qu’Eléonore est une jeune fille qui n’a pas confiance en elle, qui se trouve plutôt banale etc. Elle ne comprend pas comment ni pourquoi Jason est son ami. Elle est persuadée qu’il ne veut qu’être son ami alors qu’il se passe des choses entre eux qui ne trompe pas: des regards, des gestes, des paroles… Eléonore semble bien naïve et je trouve ça désolant. Ce n’est pas le genre de personnage que j’apprécie en littérature car je trouve que ça un peu « stéréotype« . Et voilà qu’arrive Tyler, qui lui aussi a des sentiments pour Eléonore. Elle ne comprend toujours pas qu’elle puisse plaire à quelqu’un (et là en l’occurrence à deux garçons).

En bref, vous l’aurez compris cette lecture ne m’a pas du tout convaincu. J’ai trouvé ça tellement long. J’ai cru que je n’allais jamais le finir. Je n’ai pas été ni touché par les personnages ni par leur histoire personnelle. Pour moi c’était clichés sur clichés. Le pire c’est qu’Eléonore est victime de harcèlement scolaire et de moqueries, mais elle aussi se permet de juger. C’est complètement hypocrite, si on veut dénoncer le comportement de certaines personnes alors il ne faut pas agir de la même façon qu’eux. Je trouve ça dommage, car ce n’est pas le genre de message que des collégiens ou lycéens devraient lire.

Ma note :
★ ☆ ☆ ☆ ☆

Je suis désolée de m’être un peu emportée, mais voilà ce n’est que mon avis personnel. Quant à la plume de l’auteure (même si je l’ai trouvé encore un peu simple) je n’ai pas eu de problème particulier. L’alternance de points de vue est intéressante. Cependant, Eléonore s’exprime à la première personne dans ses chapitres alors que pour  les deux autres personnages, la narration se fait à la troisième personne dans les chapitres qui leurs sont dédiés. Ça peut être déroutant.

Suis-je la seule a être passé totalement à côté ? Qu’est-ce-que vous, vous en avez pensé ?

Je vous dis à très vite les Book Lovers et bonnes lectures à vous 💙

Retrouvez-moi sur Instagram et sur GoodreadsFacebook et Twitter

Acheter Timide de Sarah Morant

 

Publicités

7 commentaires sur “[Chronique] Timide (Sarah Morant)

  1. Oh, dommage que ce livre soit une déception pour toi. Je l’avais vu en librairie, j’avais hésité à le prendre et puis finalement j’ai eu peur que ce soit un peu trop jeunesse pour moi. Ton article me le confirme !

    J'aime

    1. Oui effectivement j’ai trouvé ça pas abouti, peut être trop léger. Je pense que c’est quand même un livre qui peut plaire aux ados, mais pour les plus vieux je ne suis pas convaincue.

      J'aime

    1. Oui lol effectivement ! C’est à dire que le résumé et l’intrigue en elle même me plaisaient bien. Ça partait d’une bonne idée mais bon voilà pour moi ça n’a pas suivi derrière. Je suis totalement passée à côté :/

      Aimé par 1 personne

  2. Si ça peut te rassurer je suis complètement passée à côté de ce roman, qui m’a ennuyé de bout en bout.
    Comme tu dis il y a une surenchère de pathétique, qui n’est même pas appronfondi. On passe des pages et des pages sur le triangle amoureux, on tourne en rond.
    Et puis c’est cliché…
    Je parle même pas de certaines incohérences…
    Fin bon, je suis tout à fait d’accord avec ton avis et je trouve encore tu es gentille xD

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s