[Chronique] Fête des pères (Greg Olear)

dsc_0791Merci à Benoit et aux éditions Le Cherche Midi

Bonjour à tous ! Dernièrement j’ai terminé ma lecture de Fête des pères, écrit par Greg Olear et publié aux éditions Le Cherche Midi. Ce roman est sorti le 2 février et j’ai été très gentiment contacté pour découvrir ce roman. Et franchement j’ai été très agréablement surprise par cette lecture. J’ai énormément ri et j’ai passé un très bon moment.

Résumé:

Sa femme partie en déplacement professionnel, Josh Lansky, scénariste, doit rester une semaine seul avec ses deux enfants en bas âge. Jusqu’à ce vendredi, il a réussi, tant bien que mal, à gérer l’essentiel : les petits sont toujours vivants, lui-même a survécu à  Dora l’exploratrice, et n’a pas encore totalement pété les plombs. Mais lorsqu’il apprend par hasard que son épouse lui est  peut-être infidèle, il ressent soudain le besoin urgent de faire une pause. Comme si c’était possible ! 

Mon avis:

Avec ce roman plus que réaliste, on se retrouve plongé dans la vie et les pensées (très éparpillées) de Josh Lansky. La narration du livre se déroule sur une journée de 24 heures pour ce père de deux enfants. C’est un roman très contemporain et très rafraichissant dans lequel Josh, un PAF (père au foyer) apprend par l’intermédiaire d’une MAF (mère au foyer) que sa femme, parti en séminaire professionnel pendant une semaine, aurait apparemment une liaison extra-conjugale. Le monde routinier de Josh en prend un coup. Il ressasse encore et encore l’idée que sa femme puisse le tromper. Comment est-ce possible avec l’emploi du temps chargé qu’ils ont ? Mais avec qui est-ce qu’elle pourrait le tromper ? Un parent d’élève ? Un collègue ? Un ex ? Josh se fait littéralement des films (évidemment puisqu’il est scénariste).

J’ai vraiment adoré les mésaventures de Josh. J’avoue je suis peut-etre un peu sadique mais franchement, le voir galérer avec ses deux très jeunes enfants c’était presque jubilatoire. Il passe une semaine très chargée, car il est seul avec ses enfants (il y a bien la baby-sitter, mais vraiment elle est plus qu’incompétente ^^) et il est assez débordé. En lisant ce roman j’avais tellement l’impression de suivre Josh, comme si j’étais un membre de la famille. On s’attache très vite à lui ainsi qu’à Maude (3 ans) et Roland (5 ans), même si au final on est à leur côté seulement 24 heures. Ce roman c’est un peu comme le journal intime d’un père débordé, un peu au bout du rouleau, qui se questionne sur son statut de père au foyer, mais aussi sur celui de père tout court. Il fait une rétrospective de sa vie, celle avant les enfants et puis celle d’aujourd’hui. Il parle de ses espérances, de ses craintes et ses désillusions.

Dans ce roman, j’ai beaucoup aimé le côté « histoire vraie ». C’est comme si on écoutait quelqu’un raconter sa journée pourrie et qu’on rigole avec lui pour dédramatiser la situation. Évidemment, la vie avec deux enfants en bas âge est plutôt rocambolesque. Ça m’a fait un peu penser à quand des parents racontent les bêtises de leurs enfants. Il y a plein de petites scènes de la vie quotidienne tellement drôles dans ce roman, même si clairement pour Josh ce sont plutôt des galères. J’ai adoré la plume de l’auteur. J’ai été très agréablement surprise par son style direct, sans filtre et humoristique.

(en parlant de deux enfants dans la classe de Roland)fete-des-peres

J’ai trouvé très touchante la façon dont l’auteur à travers son personnage de Josh abordait le sujet des enfants « ayant des besoins spécifiques ». Effectivement, dans ce roman, Roland est un enfant atteint du syndrome d’Asperger, un trouble du spectre autistique. J’ai particulièrement aimé le chapitre consacré à ce syndrome. C’est un roman qui sensibilise à ce sujet habillement, de manière franche et toujours avec une pointe d’humour. Cette histoire  nous permet de comprendre comment un enfant tel que Roland perçoit la vie, mais surtout comment ses parents l’appréhendent.

Ma note :
★ ★ ★ ★ ★

J’ai vraiment adoré ma lecture. Je ne pensais pas aimer à ce point-là, surtout que j’aspire à une vie sans enfant, mais au final, c’est un roman qui peut plaire à tous, qu’on ait des enfants ou non, qu’on en veuille ou non. Le style de l’auteur est remarquablement moderne. C’est frais, drôle et touchant à la fois. Bon moment assuré !

Est-ce que vous avez lu Fête des pères ? J’aimerais beaucoup savoir ce que vous en avez pensé 😉

À très vite les Book Lovers et bonnes lectures à vous 💙

Retrouvez-moi sur Instagram et sur GoodreadsFacebook et Twitter

Acheter Fête des pères de Greg Olear

Publicités

3 commentaires sur “[Chronique] Fête des pères (Greg Olear)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s