[Chronique] La servante écarlate (Margaret Atwood)

Bonjour à tous ! Aujourd’hui j’avais très envie de vous parler de La servante écarlate (The Handmaid’s Tale) de Margaret Atwood. Vous le savez peut-être, mais ce court roman a été adapté en série et les premiers épisodes sont déjà disponibles. Du coup, après avoir vu le trailer, j’ai tout de suite eu envie de lire ce roman. J’avais envie d’une dystopie adulte et non Young Adult pour une fois, et je me suis pris une claque avec celle-ci!

Résumé:

La  » servante écarlate « , c’est Defred, une entreprise de salubrité publique à elle seule. En ces temps de dénatalité galopante, elle doit mettre au service de la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, son attribut le plus précieux : sa matrice. Vêtue de rouge écarlate, elle accomplit sa tâche comme une somnambule, et le soir, en regagnant sa chambre à l’austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, d’échanger des confidences, de dépenser de l’argent, d’avoir un travail, un nom, des amants… Defred doit-elle céder à la révolte et tenter de corrompre le système ?
L’on pourrait qualifier  La Servante écarlate de beaucoup de choses : féroce, engagé, lugubre… mais aussi pénétrant et terriblement sensé. Margaret Atwood y réussit l’exploit de transformer le bizarre, l’absurde et l’improbable en une nouvelle sorte de quotidien.

Mon avis:

Alors, comment vous parler de cette oeuvre, Margaret Atwood a créé un futur dans lequel les femmes sont de plus en plus stériles à cause de la pollution et des déchets toxiques. Dans cette dystopie, un groupe patriarcal et violent prend l’ascendant sur le gouvernement américain. Cela signe la fin de la société telle que nous la connaissons. Dès lors, les femmes ne sont plus autorisées à travailler, elles sont “réquisitionnées” pour la nouvelle République de Gilead.

J’ai trouvé l’idée tellement intéressante, et si réaliste. Même si on peut se dire que de telles choses n’arriveront jamais, ici elles ont vite dégénéré. Tout ce que l’on prend pour acquis de nos jours peut très vite changer. Dans son roman, Margaret Atwood présente la femme sous son jour le plus réduit, c’est-à-dire un utérus.  La République de Gilead est très archaïque, car elle prône des valeurs de piété autour de la Bible et plus particulièrement autour de la Genèse.

Les femmes sont divisées en 3 catégories, les Servantes écarlates comme Defred doivent procréer avec le Commandant (l’homme de la maison), les Marthas entretiennent la maison et les Épouses sont les femmes de Commandants, ce sont elles qui ont le pouvoir sur les autres femmes de la maison. La condition de la femme est très très réduite et tous leurs faits et gestes sont observés. Du coup, j’ai tourné les pages avec avidité et en même temps avec angoisse. On suit les pensées de Defred dans sa “nouvelle” vie courante, mais on a aussi des flash-backs vraiment intéressants sur son passé.

Ce roman ne peut pas vous laisser insensible ! Il y a de nombreuses choses cachées, des choses interdites et des espions partout. Defred doit accomplir ce pour quoi elle est sur terre, mais elle ne peut pas oublier que cette vie n’est pas normale. Elle cherche un moyen de pouvoir s’enfuir, mais dans la République de Gilead, on ne peut faire confiance à personne sous peine de mort ou pire…

Ma note :
★ ★ ★ ★ ★

Gros coup de coeur pour ce roman dystopique. Margaret Atwood a créé un univers fascinant tellement il est effrayant. La normalité ici n’a plus lieu et tout ce qu’on pensait acquis ne l’est plus. J’ai beaucoup aimé voir comment la condition de la femme pouvait faire un bon en arrière. J’ai terminé ce roman avec une certaine angoisse. La fin m’a complément laissé sens dessus dessous. Je vous le conseille vivement !

La série TV qui vient de sortir est incroyable, aussi bien que le roman, donc si vous avez envie de regarder quelque chose plutôt que de lire un livre, je vous la conseille aussi ^^

Est-ce que vous avez lu  ? Est-ce que vous connaissez déjà ces auteures ?

À très vite les BookLovers et bonnes lectures à vous 💙

Retrouvez-moi sur Instagram et sur GoodreadsFacebook et Twitter

Acheter La servante écarlate deMargaret Atwood

Publicités

10 commentaires sur “[Chronique] La servante écarlate (Margaret Atwood)

  1. Super avis qui donne envie d’en savoir davantage ! Je l’ai dans ma wishlist depuis si longtemps.. Je t’avoue qu’à l’annonce de la série j’ai eu une nouvelle folie de me l’acquérir et puis pof ! Essoufflée l’envie ! Ton post ravive tout ça et je suis certaine d’adorer également. Alors merci pour le petit rappel 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s